Back to top

L’EHPAD : une réponse à la prise en charge de la dépendance

Le sujet de la grande dépendance en France est au cœur des préoccupations de nos gouvernants. L’allongement de l’espérance de vie conjuguée au vieillissement de la population des baby-boomers    va créer de nombreux problèmes. Les sujets majeurs sont le financement des retraites, sujet d’actualité, et la prise en charge et le financement de la dépendance. Un rapport remis récemment au président de la République fait état de la nécessité d’une dépense publique supplémentaire de 9 milliards d’euros par an jusqu’en 2030 pour financer le vieillissement de la population.

Le maintien à domicile des personnes âgées dépendantes avec un accompagnement adapté est un axe majeur de la prise en charge dans les prochaines années. Cependant, les patients les plus vulnérables, atteints de maladies dégénératives, doivent être placés dans des établissements spécialisés, idéalement à proximité de leurs familles. L’EHPAD (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Âgées dépendantes) devient alors le système le plus adapté, regroupant dans un même lieu des soignants et des accompagnants, offrant des réponses adaptées au degré de dépendance du patient.

Les EHPAD se répartissent en 3 grandes catégories :

  • Les EHPAD publics,
  • les structures associatives ou religieuses
  • et les établissements privés.

Cette dernière catégorie se développe aujourd’hui le plus rapidement, concentrant des moyens que le budget de l’Etat ne peut aujourd’hui assumer. La plupart sont aujourd’hui opérés par de grands groupes français tes que Orpéa, Domus Vi, Korian, le Noble Age. Ces sociétés sont spécialisées dans la prise en charge des personnes en grande dépendance, sous un contrôle permanent de l’Etat et des services sociaux. Elles gèrent des dizaines, parfois des centaines d’établissements. Ce savoir-faire à la française s’exporte aujourd’hui en dehors de l’hexagone avec notamment des implantations en Chine (Orpéa, Domus Vi).

Leur modèle consiste donc à céder les chambres à des investisseurs privés dont ils deviennent locataires. L’investisseur devient propriétaire d’une ou de plusieurs chambres dans un établissement. Il en fait l’acquisition devant notaire et idéalement à crédit. Cette solution présente de nombreux avantages, en particulier pour les expatriés.

Lire aussi : L’EHPAD : une remarquable solution d’investissement

Établissements de santé

Articles référents

Partager l'article